palzileri.com
Now reading . D'UN ART A L’AUTRE

D'UN ART A L’AUTRE

En coïncidence avec la Frieze 2015, Pal Zileri a dévoilé le projet créatif et passionnant de la rénovation de son New Bond Street store

Peu de foires ont autant impacté le monde de l’art moderne que la Frieze. Cela fait plus de dix ans que cet événement annuel prestigieux réunit les grands noms des quelque 160 galeries les plus intéressantes du monde. Depuis qu’elle envahit tous les mois d’octobre le Regent’s Park de Londres, elle n’a de cesse d’étendre son répertoire, comme avec le lancement des Frieze Masters et d’un événement sœur qui a eu lieu à New York en 2012. Influente, révolutionnaire et suggestive, elle attire aujourd’hui près de 60 000 amateurs d’art et collectionneurs.

L’édition de l’année dernière de la Frieze de Londres a offert à notre marque l’occasion idéale pour dévoiler son nouvel effort: le projet Avant Craft Art de Pal Zileri.

Parse, une autre installation de l’artiste expressément créée pour le magasin 

Visant à mettre en valeur aussi bien les œuvres des artistes reconnus que celles des artistes émergents, ce projet propose des expositions uniques à l’intérieur du magasin. Il a fait ses débuts dans le nouveau point de vente élégant de la marque, situé en plein cœur de Londres, lors de la soirée d’ouverture de la Frieze et il a réuni les grands noms de la mode et de l’art.

Pour la phase initiale du projet, Pal Zileri a commandé à l’artiste multimédia britannique Amba Sayal-Bennett trois œuvres spécifiquement conçues pour le magasin, destinées à être exposées à côté des toiles de grand format du peintre italien Matteo Callegari. La lauréate Sayal-Bennett, dont les œuvres ont été récompensées par la Saatchi Gallery en tant que participante du show New Sensations, est célèbre pour son utilisation d’objets d’usage commun dans ses œuvres contemporaines. Elle s’intéresse, dit-elle, « à la manière dont les environnements fabriqués ou réalisés par l’homme peuvent être perçus en termes sculpturaux» et à la façon dont l’utilisation de ces objets dans des structures audacieuses et attrayantes met au défi notre perception du quotidien.

Créer une exposition permanente dans le magasin Pal Zileri store de New Bond Street a permis à Sayal-Bennett de se mesurer à un défi de taille. Pour elle, les œuvres devaient impérativement «répondre directement tant à la structure architecturale du magasin qu’aux modes d’exposition utilisés.» Un concept dont l’effet s’est révélé particulièrement frappant dans Muon Cript – une installation éthérée, inscrite dans la fenêtre en demi-lune de l’édifice et visible aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur du magasin. «Un aspect essentiel de l’art réside dans son pouvoir affectif», dit-elle, en réfléchissant sur sa puissance émotionnelle. «Je pense que la puissance de l’œuvre d’art est qu’elle fait ressentir une émotion au spectateur.»

Les deux autres installations de Sayal-Bennett pour Pal Zileri, Parse et Brack and Brine, s’inspirent tout autant de la structure du magasin. La première comprend une projection de gravures en acétate renfermant des collages numériques, par le biais d’un projecteur qui les surplombe; alors que la seconde, constituée d’impressions de grand format suspendues sur des objets exposés dans la boutique, tire son inspiration des deux mondes jumeaux de l’art et de la mode. «L’art et la mode ont toujours eu une histoire partagée», explique-t-elle. «De nombreux stylistes s’inspirent des artistes, et l’art et la mode sont les éléments clés des mouvements culturels.»

Sayal-Bennett avec Mauro Ravizza Krieger, directeur créatif de Pal Zileri

Le premier événement de l’Avant Craft Art Project a été présenté dans le style du magazine italien vogue.it et de wallpaper.com. Parmi les participants, citons le célèbre journaliste de mode Gianluca Longo, collaborateur de rédaction d’Harper’s Bazaar et collaborateur de rédaction européen de W Magazine qui, reconnaissant que «l’art et la mode ont toujours été proches», ajoute que «de nombreux stylistes s’inspirent réellement de son impact visuel. Tommaso Foggini, rédacteur en chef de la revue d’art multiformat en édition limitée SansSouci Magazine, était au nombre des invités. Les rapports entre l’art et la mode, dit-il, «se sont toujours nourris d’une inspiration mutuelle forte: deux mondes différents, unis par la même recherche incessante de nouveaux modes d’expression.»

La force motrice du projet Avant Craft Art de Pal Zileri est la même que celle de la Frieze: le combat pour quelque chose d’innovant. L’art contemporain a longtemps défié les idéaux traditionnels et les frontières des cloisons blanches et aseptiques des galeries, et c’est dans cet esprit que la firme a entrepris un nouveau voyage passionnant. Foggini, qui était parmi les nombreux invités de l’événement d’ouverture, a reconnu que «l’engagement de Pal Zileri dans la collecte et le soutien d’une palette de plus en plus vaste d’artistes contemporains est clair et louable.»

En réfléchissant sur son rapport personnel avec Pal Zileri, Amba Sayal-Bennett a fait l’éloge de la marque qu’elle définit «en contact et engagée» sur la scène de l’art contemporain: «Cette marque fait quelque chose de différent, en travaillant tant avec des artistes reconnus qu’avec des artistes émergents. » Et Gianluca Longo en convient: «regardez la volonté de Pal Zileri de soutenir les jeunes artistes – c’est d’eux qu’on parlera les prochaines décennies et la marque fait un effort remarquable pour aider dans la quête de nouveaux talents.»

le design pour Muon Cript

Next post
UN ESPACE À SURVEILLER

Inscrivez-vous pour rester à jour

E-MAIL

Inscription a réussi

Demande d'information

Nom et surnom

E-MAIL

PAYS

Message